L’oeuf et ses bienfaits, comment les choisir ?

Just'Diet
mai 6, 2020

Beaucoup de questions autour de l’œuf …

Fuit par les personnes qui ont du cholestérol et adoré par les sportifs qui rêvent d’avoir du muscles.

Dans cette article je vais essayer de répondre à toutes les questions que vous vous posez en présentant cet aliment que tout le monde pense connaître.

L’œuf est constitué de 3 grandes parties :

  • La coquille
  • Le blanc
  • Le jaune

La coquille représente 10% de l’œuf, le blanc représente 57% et le jaune 33%.

Nous consommons donc environ 90% de l’œuf qui représente environ 50g.

La coquille est riche en magnésium, phosphore et calcium mais je vous déconseille de la manger. Elle pourra être utile pour éviter d’avoir des limaces dans votre jardin ou alors pour nourrir les poules afin de les aider à en fabriquer à nouveau.

Le jaune représente environ 1/3 de l’œuf, cependant c’est la partie la plus calorique, (ça les sportifs l’ont bien retenus ^^). Plus calorique à cause des lipides (les graisses) qu’il contient. Dans ces lipides nous pouvons observer 45% qui sont des acides gras saturés (ce sont les « mauvaises graisses ») et 55% d’insaturés (« les bonnes graisses »).

Cependant le jaune contient également des protéines, environ 16%.

Nous y trouvons également beaucoup de phosphores, qui associé au calcium permettra de rendre vos os et vos dents plus solides.

La couleur jaune de l’œuf varie en fonction de ce que mange la poule.

 

Le blanc lui contient très très peu de graisses nous pourrions dire même pas du tout de graisse (0.002%).

Il contient cependant 78 protéines différentes, celles ci lui permettent de résister aux invasions bactériennes. Plus l’œuf vieillit moins cette barrière sera efficace.

Une protéine est commune au jaune et au blanc c’est la protéine qui fixe la vitamine B2 pour permettre son transfert du sang vers l’embryon.

Le blanc est également très riche en minéraux : sodium, chlore, potassium, soufre.

Nous trouverons très peu de glucides dans le jaune et dans le blanc.

 

Pour résumé : l’œuf est une source de protéines, 3 œufs = 100g de viande environ, au point de vue protidique et au point de vue calorie 2 suffisent.

L’œuf est donc moins riche en protéines que la viande ou le poisson. Cependant ces protéines sont riches en acides aminés (ce qui composent les protéines) indispensables. Les sportifs consomment donc beaucoup d’œufs car il y a de bons acides aminés et en plus il est très facile de séparer le jaune et le blanc afin d’avoir pratiquement que des protéines.

Au contraire de ce que l’on pourrait croire les protéines présentent dans l’œuf sont très faciles à digérer.

 

 

Les « incovénients » à la consommation des oeufs :

 

Possibilité d’allergie dû à sa forte teneur en protéines. Chez certaines personnes la cuisson peut empêcher les allergies.

La faible présence en fer.

La présence de cholestérol dans le jaune d’œuf. Pour 100g il en possède 400mg alors que dans les viandes et poissons il y en environ 70-100mg.  Aujourd’hui l’effet du cholestérol est beaucoup rediscuté cependant il faut par prévention pas en abuser. C’est pour cela que l’on limite à 4 œufs par semaine lorsque nous n’avons pas de problèmes de cholestérol et à 2-3 œufs lorsque la personne a déjà un taux en cholestérol assez élevé.

 

Comment choisir ces œufs ?

 

 

Comment utiliser nos œufs et comment savoir si il est encore bon ?

Un œuf pourri se sentira dans tous les cas mais il y a quelques autres astuces.